Les enjeux sont de fond et de longue durée. Il y a la dimension « étude » et il y a la dimension « formation ». Le tout gravite autour de la notion d'intérêt général. L'approfondissement éclaire l'action.

 

 

  • études juridiques 
  • étude conseil « Terre Image » (sur l'identité des collectivités territoriales)
  • formation : « L'intérêt général : exigences, éthique et opportunités »

 

 

Etude conseil « Terre Image »

 

Cette étude conseil sur l'identité territoriale des collectivités est conçue comme préalable à une stratégie de développement. Elle vise à renforcer la cohérence, la pérennité et l'efficacité de l'action publique.


Chaque ville, chaque agglomération, chaque pays, chaque département, chaque région a intérêt à affirmer sa personnalité propre. C'est son premier atout. Même s'il s'inscrit aussi dans des ensembles plus vastes, chaque territoire doit pouvoir rester son propre centre. Et pour cela, il a besoin de garder une forte conscience de ce qu'il est.

Nous nous proposons de travailler sur cet enjeu. Il ne se limite pas à une question de communication, mais concerne plus profondément les lignes de force et les représentations qui sous-tendent en permanence la vie même d'un territoire et qui en constituent la trame : la géographie, les tendances historiques et démographiques, le tissu économique, l'identité culturelle, la sociologie, les mouvements d'opinion... L'objectif est double : dévoiler les dynamiques à l'œuvre et nourrir le sens de l'action publique.

L'intérêt général : exigences, éthique et opportunités

 

Une journée de formation à caractère philosophique et managérial.
Apports théoriques, éclairages historiques, exemples et analyses de cas, libres débats.

 

Argument

L'intérêt général ne se réduit ni à un compromis d'intérêts, ni à une somme d'intérêts. Surtout, il ne s'oppose pas fondamentalement aux intérêts privés. De chacun d'entre eux, il extrait du sens. Il se constitue lui-même, de par ce travail d'extraction et d'élucidation.

Où l'on voit qu'un intérêt d'origine privée n'est jamais seulement privé. Il comporte, en lui-même, une composante d'intérêt général. Il incombe à la sphère publique de reconnaître cette composante, comme il incombe aux entrepreneurs de bien considérer cette dimension de leur action.

La Responsabilité Sociale de l'Entreprise (RSE) fait, précisément, le lien entre initiative particulière et préoccupation générale. En ce sens, la sphère publique n'a pas le monopole du bien public. Chaque entreprise y participe de par sa nature et de par sa dynamique propre, ce qui complexifie son management. Il lui revient de construire et de protéger la légitimité de son action.